Rapport sur les dépenses annuelles de voyages, d'accueil et de conférences – 2011-2012

Comme l’exige la Directive sur la gestion des dépenses de voyages, d’accueil et de conférences du Conseil du Trésor, le présent rapport fournit de l’information sur les dépenses annuelles totales de voyages, d’accueil et de conférences du l'Agence des services frontaliers du Canada pour l’exercice se terminant le 31 mars 2012. Il donne également une explication des écarts par rapport à l’exercice précédent dans chacune de ces catégories.

Cette information est mise à jour annuellement et ne contient pas les renseignements non divulgués en vertu de la Loi sur l’accès à l’information ou de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Les dépenses de voyages, d’accueil et de conférences engagées par les ministères et agences fédéraux appuient pour le mandat ministériel et les priorités gouvernementales.

En particulier, dans le cas de l'Agence des services frontaliers du Canada, elles comprennent l’exécution des programmes et/ou des services de base suivants pour les Canadiens:

Rapports ministériels sur le rendement (RMR) de 2011-2012

Les dépenses annuelles totales de voyages, d’accueil et de conférences de l'Agence des services frontaliers du Canada sont résumées ci-dessous :

Catégorie de dépense Dépenses pour l'exercice se terminant le 31 mars 2012
(a)
(en milliers de dollars)
Dépenses pour l'exercice se terminant le 31 mars 2011
(b)
(en milliers de dollars)
Écart
(a-b)

(a-b)
Voyages – Fonctionnaires
$ 34,167 $ 30,519 $ 3,648
Voyages – Non-fonctionnaires
$ 6,807 $ 5,497 $ 1,311
Voyages internationaux du ministre et du personnel du ministre Note de bas de page 1
     
Total des dépenses de voyages $ 40,974 $ 36,016 $ 4,959
Accueil $ 173 $ 223 (50)
Frais de participation aux conférences $ 160 $ 123 $ 36
TOTAL $ 41,307 $ 36,362 $ 4,945

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Comprend les voyages internationaux dans le cadre du programme d'un ministère.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Écarts importants par rapport à l’exercice précédent

Voyages :

  • A. Fonctionnaires : Comparées à l’exercice 2010-2011, les dépenses de voyages des fonctionnaires du ministère ont augmenté/diminué, principalement en raison de ce qui suit :
    • Une augmentation générale des voyages nationaux et internationaux relatifs aux activités et aux initiatives de l’Agence, y compris une augmentation des voyages dans le cadre de la formation sur l’armement offerte aux employés en 2011-2012 et divers projets de l’Agence, notamment le Plan d’action Par-delà la frontière. Malgré ces dépenses, les dépenses de l’Agence étaient inférieures au plafond établi à l’Agence et par le Secrétariat du Conseil du Trésor pour ces exercices.
  • B. Non-fonctionnaires : Comparées à l’exercice 2010-2011, les dépenses de voyages des non-fonctionnaires du ministère ont augmenté/diminué, principalement en raison de ce qui suit :
    • Une augmentation du nombre de renvois de personnes du Canada effectués par l’Agence, car les voyages non liés aux fonctionnaires sont surtout liés aux activités de renvoi.
  • C. Ministre et personnel du ministre : Comparées à l’exercice 2010-2011, les dépenses de voyages du ministre et du personnel du ministre du ministère ont augmenté/diminué, principalement en raison de ce qui suit :
    • À titre d’organisme du portefeuille, l’ASFC ne comptabilise pas ces coûts séparément relativement aux autres dépenses de voyage.

Accueil : 

Comparées à l’exercice 2010-2011, les dépenses d’accueil du ministère ont augmenté/diminué, principalement en raison de ce qui suit :

    • La mobilisation des directions générales et des régions pour réduire les dépenses relatives à l’accueil, et l’application rigoureuse de la Directive sur la gestion des dépenses de voyage, d’accueil et de conférences du Conseil du Trésor.

Frais de participation aux conférences :

Comparées à l’exercice 2010-2011, les frais de participation aux conférences du ministère ont augmenté/diminué, principalement en raison de ce qui suit :

    • La correction des problèmes de codage, l’harmonisation des dépenses parmi les directions générales et l’augmentation des activités relatives aux grands projets de l’Agence, notamment le Plan d’action Par-delà la frontière et le Manifeste électronique.
Date de modification :